NAVYA est un pionnier et un spécialiste du marché des véhicules autonomes, offrant aux municipalités et opérateurs privés des solutions autonomes de taxis et de navettes électriques pour améliorer leur offre de transports.

NAVYA a été créée en 2014 et a acquis Induct, une société française de software avec une grande expérience des robots autonomes et d’importantes recherches sur la mobilité urbaine et électrique, qui avait déjà lancé des véhicules électriques sans chauffeur.

En 2014-2015, NAVYA a développé et testé sa navette autonome, l’AUTONOM SHUTTLE, sur trois sites, deux au Royaume-Uni et un en France.

En 2015, Postbus - Car Postal, au nom des Postes Suisses, a été le 1er client du Groupe en commandant 2 navettes autonomes pour son site suisse de Sion.

En 2016, les groupes Keolis et Valeo devenaient actionnaires de NAVYA pour lui permettre, aux côtés d’autres investisseurs historiques, de poursuivre son développement. Parallèlement, NAVYA a développé des partenariats commerciaux et technologiques clefs avec ces deux groupes,

En septembre 2016, NAVYA a lancé, en coopération avec Keolis, Navly, le 1er service de navettes autonomes, dans le quartier lyonnais de Confluence. Cette expérimentation, conduite avec 2 navettes autonomes, sur un trajet de 1,3 kilomètre dans un site public, fonctionne 5 jours par semaine.

En octobre 2016, le Groupe a initié un partenariat avec le « Mobility Transformation Center » de l’Université du Michigan dans le domaine de la technologie des voitures sans conducteur. Deux navettes autonomes ont ainsi été mises en service fin 2017 pour véhiculer des passagers sur le campus de l’université. C’est également dans le Michigan que le Groupe a ouvert sa deuxième usine, après celle de Vénissieux près de Lyon en France opérationnelle depuis mai 2017.

Début 2017, SB Drive, une filiale du groupe japonais SoftBank, a acquis 2 navettes autonomes en vue de tester cette technologie au Japon. Depuis, SB Drive a développé des partenariats de mobilité avec 4 municipalités japonaises.

Dans le même temps, plusieurs essais ont été menés, notamment dans le cadre du salon CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas aux États-Unis, piloté par Keolis associé à la municipalité de Las Vegas, et à l’aéroport de Christchurch en Nouvelle Zélande.

En mai 2017, en Australie, NAVYA a initié un partenariat avec le RAC (Royal automobile Club) pour le déploiement de navettes autonomes et la fourniture d’un support technique en Australie, Nouvelle Zélande et en Asie du sud-est.

Un partenariat a également été conclu avec la société française NEoT Capital (France) pour développer un service clef en main de navettes autonomes afin d’équiper les intervenants publics et les opérateurs privés.

Entre juillet et décembre 2017, NAVYA, Keolis et Ile de France Mobilités ont commencé à opérer conjointement des navettes autonomes, sur 3 parcours fixes du quartier de La Défense qui reçoit plus de 50 000 visiteurs quotidiens.

En novembre 2017, le Groupe a présenté son robotaxi pour 6 passagers, l’AUTONOM CAB qui sera prochainement en phase de test dans plusieurs pays.

En juillet 2018, NAVYA réussissait son introduction en bourse sur le marché réglementé d’Euronext Paris, en levant 38 millions d'euros par émission d'actions nouvelles, et, en août signait un accord de financement de 30 millions d’euros avec la Banque Européenne d’Investissement. Ainsi, avec les différentes levées de fonds (capital et dette) intervenues en 2018, NAVYA a reçu près de 80 millions d’euros et dispose de larges moyens pour renforcer son leadership technologique, développer ses équipes commerciales et marketing et investir dans des marchés connexes stratégiques, tout en poursuivant son expansion internationale.